La Maison d'enfants
Projet pédagogique autorisé par l'ONE
               (Révision décembre 2013)

Armandia le Papillon ASBL
rue Courte 8
1421 OPHAIN
Tél : 02-355 63 26 / GSM : 0476-34 48 24
Courriel : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Responsable pédagogique : Bénédicte MUSEUR

1. Le type de garde organisée :

Il s’agit d’une maison d’enfants pour les enfants de 0 mois à 6 ans pratiquant l’inclusion.
La surface lumineuse et spacieuse de 122.25 m2 uniquement destinée aux espaces de vie et de sommeil peut accueillir 20 enfants.
Le contact avec les parents, des rencontres régulières, l'écoute de ceux-ci et l'installation d'une relation de confiance nous tient fort à cœur.
Le milieu d’accueil est une initiative crée en partenariat avec le CPAS de Braine-l’Alleud.
Différentes synergies sont développées et encouragées afin d’offrir à la commune de Braine-l’Alleud un projet spécifique répondant à une demande évidente.

Notre milieu d'accueil se veut être un lieu sécurisant à la fois pour l'enfant et pour ses parents.
La séparation devra être progressive entre l'enfant et ses parents.
Une période d'adaptation sera donc toujours organisée et l'intégration réalisée avec les puéricultrices dans le groupe d'enfants se fera tout en douceur.
Chaque enfant évolue du groupe des petits au groupe des grands. La connaissance avec les puéricultrices de l'autre groupe se fait de manière tout aussi douce.
Nous pensons que le changement de groupe conscientise l'enfant sur son autonomie grandissante et favorise l'adaptation au changement. Chaque changement de section se fera, pour assurer la continuité du projet de vie de l’enfant, en douceur tout comme son intégration à l’arrivée dans la maison d’enfants. 

Notre milieu d'accueil insiste sur le respect du rythme de l'enfant, de ses besoins (repas, alimentation, affection,...) 

La psychomotricité étant un outil fondamental utilisé au travers du projet de « Papillon » en général, il est évident que dans la maison d'enfants, on la retrouve dans tous les actes posés tout au long de la journée (jeux libres, soins, repas,...).

« Un projet utilisant la psychomotricité » :

 Un accompagnement professionnel pour un maximum d’expériences motrices, sensorielles et sociales.
A travers toutes les activités sont visées le développement corporel harmonieux ; ce qui englobe l’espace, le temps, la conscience et les limites corporelles,…
C’est en effet en prenant conscience et en intégrant son action motrice sur lui et sur les objets que l’enfant acquière ses connaissances.
Avoir une connaissance des différentes étapes psychomotrices et intervenir de manière précoce chez les enfants fragiles et porteurs de déficiences nous apparaît comme une évidence.
Développer des activités communes centrées sur la stimulation, mais aussi sur la maturation neurologique grâce à la psychomotricité fait partie intégrante de notre projet.

« Les points d’accord » (Drotart,1997)

Quatre points développés par Drotart nous semblent essentiels dans l’accompagnement de nos enfants qu’ils aient des besoins particuliers ou non, nous les avons adaptés à notre projet :

1. assurer le confort du bébé en respectant au mieux ses propriétés individuelles (rythme, posture de confort,…)
2. « provoquer une amélioration permanente de l’efficience du bébé autant dans les conduites alimentaires,
    respiratoires, perceptives et posturo motrices que les conduites sociales visibles dans l’interaction
    avec les personnes. »
3. promouvoir une image positive de l’enfant, l’aider à manifester sa curiosité, sa quiétude, ses initiatives sociales, etc …
4. pour les enfants porteurs de handicap ; « réduire l’avancée de la pathologie en mobilisant les schèmes
    normaux ». 
(Il ne s’agit pas de rééducation, mais du désir, avec notre œil professionnel (logo et
    psychomotricienne) de « faire » comme avec chaque enfant.)

Il ne s’agit surtout pas d’un milieu de « sur-stimulation », mais bien d’un milieu ou des stimulations sont délivrées par l’adulte qui peut doser l’intensité de celles-ci.

2. Références, accompagnement, approche spécifique :

Tous les enfants auront tout au long de leurs parcours à la maison d’enfants une accompagnatrice référente.
Les enfants ayant des besoins plus particuliers seront accompagnés par des professionnelles spécialisées (psychomotricité, psychopédagogie, logopédie) qui établiront avec l’aide de l’équipe et des parents un projet individuel.
Des réunions et rencontres avec les puéricultrices seront organisées afin d’assurer le suivi et l'accompagnement mis en place autour de l’enfant.
Des groupes de psychomotricité, stimulation langage,..seront organisés incluant tous les enfants.

Notre approche aura deux objectifs :

  • assurer un développement psychomoteur optimal de l’enfant en tenant compte de ses capacités
  • aider au développement de sa relation sociale et affective au sein du groupe d’enfant dans lequel il vit au quotidien.

Le matériel

En plus du matériel « classique », nous voulons développer le jeux dans un espace riche et varié pour qu’il puisse pratiquer à son rythme, ses propres jeux.

Du matériel de base favorisant le développement

  • sensoriel (miroirs, mousses, matelas à eau, musique, objets sonores,)
  • moteur (plans inclinés,mobiles,..)
  • cognitif (photos, cachettes,) seront constamment à leur portée.

Les espaces peuvent être séparés en fonction de l’âge de l’enfant et des activités (jeux symboliques, livres, jeux sonores,…)

3. Une journée type :

  • 07h30-9h00 : ouverture et accueil des enfants et parent
  • 09h00: collation
  • 09h30: sieste ou atelier du matin
  • 10h30: moment à l'extérieur
  • 11h00: repas des grands
  • 12h30: sieste
  • 15h30: gouter
  • 16h00: atelier de l'après midi
  • 17h00: jeux libres et départ

Chaque jour de 9h30 à 10h30 et de 16h00 à 17h00, une personne extérieure propose une activité.

Les types d'activités:

  • psychomotricité
  • jeux de langage
  • ballades
  • histoires et contes
  • rythme et musique
  • les animaux,...

4. Les activités :

  • La psychomotricité :

    La psychomotricité passe par le mouvement, la relation à l’autre, le rapport tonique et émotionnel.
    Développer le plaisir sensori-moteur chez les enfants dont les possibilités de coordination motrice peuvent être déficitaires,..
    Faire naitre chez l'enfant le plaisir du mouvement.
    La salle est lieu de plaisir sensori-moteur, de communication, de désir pour L'enfant, il s’agit du lieu de vie de l’enfant.
    C'est un lieu avec des rituels (d'entrée dans la salle comme se déchausser,...)
    Le matériel (symbolique, moteur, expression pulsionnelle) est ordonné et sert de support aux projections de l'enfant.
    Le plaisir sensori-moteur est la plaque tournante du changement de l'enfant, source de l'évolution de tous ses blocages.
    L'enfant y expérimentera des activités motrices centrées sur soi (balancement, giration, équilibre,...) pour ensuite passer à des activités motrices centrées sur l'extérieur.
    C’est par après que nous pourrons développer une stratégie pédagogique
    Celle-ci, grâce au langage (quel qu'il soit) devra permettre la prise de conscience des paramètres de l'espace
    (nous pouvons proposer d'aller plus haut, moins loin, plus vite,...)
    C'est un grand changement et un moyen pédagogique qui permet d'accéder aux nuances du plaisir sensorimoteur qui renvoie à des aptitudes différentes (ex.: orientation spatiale = future orientation des lettres, graphisme, rassembler des balles= conscience du nombre,'..)

  • Les activités de manipulation

    plasticine,collage, peinture,...seront mis à disposition lors de certains moments d'atelier. Un matériel destiné à la manipulation et non à des objectifs « attendus » pourrat être expérimenté.

  • Le jeu spontané

    zones de jeux symboliques,garages, poupées, cuisines,....seront constamment à disposition.

  • Le langage

    par des activités ludiques, lotos, chants, imagiers à créer,...la logopède éveille chez les tous petits l'envie de répéter, d'agrandir leurs lexiques, inventer,...

  • Rythme et musique

    chants et comptines, jeux de rythme, musiques,...

  • Les animaux

    D'ici quelques mois nous envisageons dans le jardin quelques animaux qui nous tiendront compagnie et dont nous aurons la « responsabilité ».
    Nous pensons indispensable pour les plus grands d'avoir une sortie extérieures quotidienne et les animaux pourrons être un but.
    Ce projet doit encore être élaboré, inventé, imaginé,...nous préparons d'abord la rentrée des enfants et attendrons l'établissement d'un équilibre au niveau de la maison d'enfants avant de mettre en pratique ce projet.

  • Acquisition de la propreté

    En accord avec le rythme et les choix des parents, nous proposons le petit pot à l’enfant à des moments réguliers de la journée.
    Sans le presser, mais avec le projet de l’éveiller à la propreté nous l’invitons à s’asseoir sur le pot, sans rien exiger, en pouvant s’attendre à ce que l’enfant, petit à petit devienne propre.

  • Les émotions de l’enfant 

    Avant toute chose, nous mettons la priorité à l’écoute de l’enfant, le respect de son rythme (alimentaire, sommeil,..), ….
    Ecouter et prendre en compte ses émotions dans la mesure su possible doit rester un aspect important dans les critères de notre accueil.
    L’enfant allant passer de nombreuses heures dans notre structure, il est important qu’il se sente entendu et pris en compte.

5. La qualification du personnel

L'équipe est formée de professionnelles de l'enfance titulaires d'un diplôme du secteur (assistante en psychologie, logopède, puéricultrices,...).
Toutes sont garantes du projet pédagogique et ont pour objectif le développement harmonieux et le bien être de l'enfant.
Une réunion d'équipe est organisée chaque mois afin d'échanger sur son ressenti dans le travail, et aborder certaines questions s'étant posées dans le travail au quotidien.
Des stagiaires seront accueillies dans notre projet avec comme objectif de leur apprendre ce qui pour nous est important dans l’accueil de l’enfant. Celles-ci seront annoncées et présentées aux parents.
Dans le cadre de la formation continue, une à deux journées de réflexion seront organisées chaque année et soutiendront le personnel en abordant des thèmes choisis en équipe.Pour rendre ces formations possibles, la crèche fermera donc ses portes deux jours par an.

6. Le contexte institutionnel

La maison d’enfants fait partie d’un tout.
Papillon accueille déjà des enfants dans diverses activités. (psychomotricité, logopédie, hydrothérapie, accueil d’enfants ayant des gros troubles du comportement et difficultés d’apprentissage ayant entre 3 et 6 ans, halte garderie 3 matinées par semaine,…)
Nous avons voulons offrir une structure d’accueil qui reçoit les enfants dès quelques mois.
Certains apprennent ainsi très tôt la différence, d’autres sont pris en charge en fonction de leurs besoins particuliers de manière précoce.
Tout cela dans le respect de la différence, dans le fait que chacun peut apporter quelque chose à quelqu’un,…
Nous travaillons déjà avec cette approche dans toutes nos autres activités et nous sommes convaincus du bien fondé de notre démarche.

Copyright © 2017 Armandia ASBL - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public